Où habiter ?

40.000 maisons de campagne vendues en 2007 !

Le prix moyen des maisons à la campagne est de 220.000 euros en 2007 pour une surface moyenne de terrain de 7500 m².


Les maisons à la campagne ne sont pas à l'abri du ralentissement général du marché immobilier. Leur prix moyen a progressé de 6,8% en 2007 par rapport à 2006, à un rythme moins élevé que les années précédentes.

 

Après 10 ans de hausse effrénée (entre 1997 et 2007, les prix ont bondi de 178%), le marché s'assagit donc. Au total, 40.000 maisons à la campagne ont été vendues en 2007 pour un montant de 8,9 milliards d'euros.

 

Le prix moyen des maisons à la campagne est de 220.000 euros en 2007 pour une surface moyenne de terrain de 7 500 m². Les prix les plus élevés (supérieurs à 220.000 euros) se concentrent toujours "en région parisienne, près des grandes agglomérations, sur la côte méditeranéenne et l'ensemble du littoral", selon le rapport de la Fnsafer. Ils sont notamment relevés autour de Paris, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Tours, Biarritz, sur la côte méditerranéenne, dans les vallées du Rhône et de la Loire et dans le Périgord. A l’inverse, les prix les moins élevés (inférieurs à 120.000 euros) se localisent dans l’Ouest, dans le Nord-est, en région Centre, dans le Limousin, en Auvergne et en Ariège.

 

En 2007, "le marché se recentre à nouveau sur les zones les plus urbaines" indique le rapport. Les transactions y ont augmenté de 14% alors qu'elles ont stagné à +0,2% dans les zones rurales. Cette évolution s'explique en partie par des incitations fiscales, qui s'appliquent à l'achat d'une résidence principale. Autre hypothèse avancée par la Fnsafer : l'augmentation du prix du carburant inciterait à limiter les déplacements et à se rapprocher des centre-villes. Ce recentrage du marché traduirait également, selon le rapport de la Fnsafer, "le retrait des étrangers" qui "achètent préférentiellement dans les zones rurales".